Marc Ravalomanana doit être arrêté !

Sur Midi-Madagasikara du 4 avril 2014, le procureur général, Jacques Randrianasolo, émet certaines intentions :
Pour ce qui est du retour au pays de l’ancien président, Marc Ravalomanana, le procureur Général près de la Cour d’appel persiste et signe sur la nécessité du respect de la loi. « La Justice malgache l’a déjà condamné, une décision de Justice doit être appliquée, il doit être arrêté à son arrivée », estime Randrianasolo Jacques, tout en incitant la population à arrêter les polémiques autour de cette affaire. Une déclaration qui laisse apparaître que les techniciens de Droit optent pour le respect de la loi en vigueur. Reste à savoir si les tenants du nouveau régime qui semblent favoriser le retour de « Dada » partagent la même position.
Pourtant, d’un autre côté, le président Hery Rajaonarimanpianina promet des sanctions contre toute entrave à la sortie de crise.
Cette déclaration du procureur général ne fait-elle pas entrave à la sortie de crise ? la feuille de route étant le plan à suivre, dixit le président.
D’un point de vue  du droit, il est logique que la garde présidentielle protège le président d’une éventuelle manifestation populaire, si nécessaire avec les armes… ce qui, d’ailleurs, a été avancé à différentes reprises par les forces de l’ordre chaque fois que des troubles pouvaient menacer le pouvoir transitionnel.
Il existe suffisamment de preuves, reconnue publiquement, qui démontrent que les balles meurtrières en rapport à l’attaque du palais présidentiel, le 7 février 2009, ne venaient pas du palais et que la plus grande partie de ces mêmes balles tirées et retrouvées n’appartenaient pas à la garde présidentielle.

 

Qu’en pensez vous?

Le procureur général a t-il raison ? Veut-il faire du zèle ? Ou quoi ?

Contacts:
Posted by: Admin on

One Comment so far:

  1. Tidjinn dit :

    Nous voici maintenant en 2018,
    Après toutes ces années de troubles à Madagascar, une conclusion s’impose : Marc Ravalomanana est le seul dirigeant connu sur lequel on peut compter pour redresser le pays, faut-il lui en donner les moyens. Il lui sera demandé de mettre les bases politiques valables en place pour que le pays puisse se développer même si lui n’est plus aux commandes dans le futur.
    Que Rajaonarimanpianina se dépêche de terminer son mandat et laisse place libre à son successeur véritablement élu par le peuple. J’espère seulement que ce soit Marco qui l’emportera sinon je ne comprends plus rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *